Fleuve profond, sombre rivière. Marguerite Yourcenar.

Si les voix manquent ; les maux, les émotions sont là. Des mots qui résonnent des siècles plus tard... Tristement beau. Peu à dire... Il faut le lire. Fleuve profond, sombre rivière. Les « Negro Spirituals » Collection Poésie/Gallimard (n° 99), Gallimard. 1974. 288 pages. Édition et traduction de l'anglais (États-Unis) par Marguerite Yourcenar. Fiche …

Lire la suite de Fleuve profond, sombre rivière. Marguerite Yourcenar.

Espéranto, désespéranto. Anna Moï.

Déjà sur l'ondoyance mon incertitude s'étend quand j'entends l'Espéranto, désespéranto d'Anna Moï. Sur l'ondoyance je deviens, je suis onde jusqu'à enlever la haine celle à l'encontre de l'Autre, alors, je m'élève et révèle l'ode, à moi à nous. Si ma poésie est hermétique, je vous laisse l'avis complet et détaillé de Daniel Fattore. Espéranto, désespéranto …

Lire la suite de Espéranto, désespéranto. Anna Moï.

Balades indiennes. Chitra Banerjee Divakaruni, Anita Nair et Bulbul Sharma.

Encore un voyage en Inde, à la rencontre de femmes cherchant à s'émanciper, à donner un nouveau souffle à leurs vies d'épouses soumises. Se mêlent encore les odeurs et les saveurs, les rêves et les espoirs, dans cette Inde d'aujourd'hui. Quatre nouvelles – L'échographie, Une liaison, À flot, En sandwich ! – me rappellent encore …

Lire la suite de Balades indiennes. Chitra Banerjee Divakaruni, Anita Nair et Bulbul Sharma.