Cher Luc,

Qu’il m’est agréable de Vous relire. Vos mots toujours me touchent…

Si nos lectures sont différentes, Vous Vous êtes enfin tourné vers Marguerite Duras, et moi, vers Sorj Chalandon.

Si Michel Ragon attend encore, peut-être que L’accent de ma mère, résonne trop en moi. Son titre évocateur pourrait être celui d’un roman sur ma chère mère… Et je sais que Michel Ragon me rapprochera de Vous, de votre passé… Seulement, je veux le présent et l’avenir avec Vous. Le passé nous attrape déjà bien assez.

Une personnalité m’attend déjà. Un enfant pauvre, lui aussi. Charles Chaplin.

Je me permets de vous embrasser et vous souhaiter une belle lecture des fragments de vie de Henning Mankell.

Bien à vous,

Eléonore.

P.-S. : quant à vous, chère lectrice, cher lecteur, je ne vous oublie pas. Mon silence ne correspondait qu’à mon manque d’inspiration et à ma lassitude de la blogosphère. Il y a eu aussi mon hivernation, où tout se reposait. Mais une visite chez mes bibliothécaires et mon envie de tourner les pages est revenue, avec elle celle d’ouvrir un autre blog : … du soir en été . blog littéraire

3 réflexions sur “

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s