Ma chère Sodade, Soledad

« Ma chère Sodade, Soledad,

Il y a bien longtemps que tu n’étais pas venue me visiter. Tu as insisté et te voilà… Bien là, tu m’enveloppes, me berces de mélancolie ; tes bras me serrent, serrent trop fort.

Nos silences se mêlent, me pèsent, ne sont-ils pas trop lourds à porter ?

Sodade, Soledad, que ta présence… »

Il y a des mois que j’ai écrit ces mots. Il y a des mois ou juste quelques semaines que ma chère Sodade, Soledad, s’en est allée. Il y a eu des crépuscules… une nouvelle aube.

Ma chère…, mon cher…,

À qui puis-je destiner ces mots ? Je l’ignore.
Mon cœur est pris entre voyelles et cet air… où souffle une colère.
Tourbillon.
Les lettres se mêlent, s’emmêlent, mes pensées ruminent…
Ressac.
Tempête intérieure.
À l’extérieur, des comportements m’attristent, me désolent, me rendent folle.
Mais que dire ? Qu’écrire ?
Le calme est là.
Le silence s’est installé.
C’est l’été avant le printemps. Ambiance caniculaire, mais c’est l’hiver.
Un certain hiver au fond de mon cœur. Mais je préfère les larmes à la colère.
Les émotions ne manquent pas, seuls des êtres me manquent.

Ma chère Sodade, Soledad,
Tu reviens m’envelopper de tes tendres bras, ta douceur m’apaise et tu m’offres ces larmes au goût d’océan.
Berce-moi… Serre-moi fort !
Toi seule comprends, me réconfortes.

Il y a bien longtemps que je n’étais pas venue vous visiter…

Eléonore B.
Le 18 mars 2020.

10 réflexions sur “Ma chère Sodade, Soledad

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s