8BHN et Debora Stein

Cher Amour,

Instant intime, suspendu, non, hors du temps. Instant à garder pour moi, pour nous. Tout a été dit, révélé. Qu’écrire après, quand les émotions s’effilent et que le temps file ?

Je reste avec ces souvenirs et cette expérience unique. Les couleurs, les corps et les visages, sans oublier les regards sont ancrés en moi, dans un coin de ma mémoire.

Debora Stein sait peindre les blessures, les douleurs et autres souffrances qu’une vie inflige aux êtres. Ainsi face à moi, j’avais des corps meurtris, mutilés, des visages déformés, transformés… J’avais une réalité. Que seraient nos corps, nos visages sous nos malheurs, sous les épreuves, sous chaque coups reçus ? Debora Stein y répond magnifiquement, à mes yeux.

Peintures d’une beauté et d’une douceur… saisissantes. Mon regard si particulier n’est sans doute pas celui de la plupart des observateurs et admirateurs de Debora. C’est celui d’une femme qui a reconnu ses sœurs de souffrance, une femme heureuse de voir ainsi la douleur si justement exprimée sans rien dire. Voilà pourquoi, mes mots semblent de trop.

Tout était là, face à moi. Tout était déjà dit.

Merci Debora Stein
Merci Claude, Loren, Marco et Guy
Merci mon cher Amour.

Eleonore B.
Lundi 14 octobre 2019

2 réflexions sur « 8BHN et Debora Stein »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s