Extrait – Les délices de Tokyo, Durian Sukegawa

[…] en admirant la pleine lune qui brillait de tous ses feux. C’est à cette époque que je commençais à être « à l’écoute » du bruissement des arbres, des insectes et des oiseaux. Les alentours luisaient d’un bleu pâle sous le clair de lune, et les arbres se balançaient, comme animés d’une volonté propre. […]