Si on parlait de… pourquoi je tiens un blog

Si on parlait de…
Ou le rendez-vous du deuxième dimanche de chaque mois de La tête dans les livres
On discute « de livres, de vie bloguesque, de tout et n’importe quoi… le but étant de pouvoir échanger son point de vue en toute simplicité. »

©La tête dans les livres

Pourquoi je tiens un blog ?

Écrire sur mon blog est une habitude à présent.

Pour en connaître l’origine, un retour en arrière de cinq ans est nécessaire.
Malgré des souvenirs flous sur l’ouverture de mon premier blog littéraire, le désir de partager mes lectures en était la base. Par la suite, s’est ajouté mon besoin d’exprimer mes émotions, mes sentiments et autres pensées.
Présente et très active à l’époque sur deux réseaux sociaux, je faisais découvrir de nouveaux auteurs et nombreux étaient mes partenariats. Ma vie personnelle n’étant pas un long fleuve tranquille, mon refuge était mon blog, le livre-visage et l’oiseau bleu. Malheureusement, un trop plein et des mauvaises rencontres m’ont vite envahie, étouffée… j’ai tout stoppé. Suppression du blog sans rien sauvegarder.

Quelques mois d’absence et me voilà de retour sur la blogsphère pour poursuivre mon chemin de lectrice-blogueuse. Ce sera rapidement un échec. Suppression de ce deuxième blog. Puis d’un troisième et d’un quatrième… sans parler de mes blogs d’écriture ! Combien de textes, de poèmes ont disparus ? Je n’ose imaginer. Dommage pour le recueil…

Et quand vient l’apaisement (ou presque), l’envie de repartager mes lectures du moment se fait ressentir. Écrire. Toujours écrire pour mieux appréhender la vie et ses aléas.

Le premier juin 2014, un énième blog d’Eleonore B. naît. Le dernier. Il subit bien des changements, des fermetures, mais il résiste et je persiste car

Écrire est devenu indispensable comme respirer.
Écrire fut ma nourriture. Comment oublier cela ?
Écrire est un jeu où le « je » peut être mis à mal.
Car écrire, c’est pleurer en silence, c’est s’ouvrir au monde, aux mots, à l’autre et c’est offrir ses maux.
Écrire pour mieux dire ou laisser une trace face à l’absence, à la distance…
Écrire, décrire le manque et le silence
Écrire pour moi, pour vous, et surtout pour Eux (deux) !

Écrire reste, est l’unique raison de mon blog.

5 réflexions sur “Si on parlait de… pourquoi je tiens un blog

  1. Ping : Si on parlait de… pourquoi je tiens un blog | La tête dans les livres

  2. Ping : Si on parlait de… mes « livres doudous » – À mes heurs retrouvés

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s