Quiproquo, Philippe Delerm

Court récit que Quiproquo.
Les mots de Philippe Delerm plus nombreux que dans ses livres-tableaux pour mon plus grand plaisir.
Partager la période estivale d’un journaliste du Nord de la France partant dans le Sud-Ouest.
Encore un mélange de couleurs et de saveurs.
L’ennui et la solitude,
la chaleur, la lumière,
le bonheur d’une vie, de la vie.
Semer, s’aimer, se séparer.
Regarder, garder l’espoir.
En quelques pages, l’écrivain nous offre encore la beauté des bonheurs minuscules de la vie.

Publicités

Une réflexion sur “Quiproquo, Philippe Delerm

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s