Le professeur, Charlotte Brontë

Retrouver les mots de Charlotte Brontë. Traduits par Henriette Loreau, cette fois.
Et même si le début me dérouta — j’étais face à un narrateur et non à une narratrice comme c’était le cas pour Jane Eyre — le charme, la beauté furent à nouveau au rendez-vous.
Mr. William Crimsworth m’emmena avec lui depuis Londres jusqu’à Bruxelles ; il me conta son périple et ses difficultés, m’exprima chacuns de ses sentiments : de sa souffrance à sa gaieté, de sa douleur à son bonheur, de sa solitude à ses instants en charmante ou désagréable compagnie ; il se dévoila au fil des pages tournées m’offrant sa sympathie à chacunes​ d’elles.
Sans famille et sans le sou, rejeté par incompréhension, son indépendance n’aidant point, saura-t-il affronter les aléas de sa vie grâce à sa persévérance et ses rêves ? L’amour, croisera-t-il son chemin ?
Quel destin ! Rien d’extraordinaire. Oui, encore une existence ordinaire admirablement contée sous la plume de Charlotte Brontë. Encore, j’en veux encore… Mais il y a une fin à tout.

Publicités

Une réflexion sur “Le professeur, Charlotte Brontë

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s