Jeune fille, Anne Wiazemsky

Un an après
La retrouver
Un an en arrière
Ainsi semblent être mes lectures
Avec elle
Un va-et-vient

Cette fois, le festival de Cannes est fini
Mais il résonne encore, pour moi
Avec Anne Wiazemsky
Et Le redoutable
(Film de Michel Hazanavicius)
Une année studieuse porté à l’écran

Mais c’est la Jeune fille
Qui m’intéresse, aujourd’hui
Ses débuts dans le cinéma
1965, Robert Bresson
Au hasard Balthazar

Premier émoi
Séparation, distance… avec sa famille
Parenthèse estivale

Anne grandit, erre dans ce monde qu’elle découvre
Son regard d’enfant peu à peu s’estompe
La jeune femme peine à se révéler
Protégée par les siens

Elle ose s’aventurer
Elle s’affirme

Et bien qu’entourée, elle semble seule
Serait-elle une solitaire par nature ?
Ou est-ce cette tranche de vie loin des siens
Ou est-ce encore son visage sur les différentes couvertures de ses livres
qui me font écrire cela ?
Je ne sais pas

Je sais le plaisir de la retrouver comme si je revoyais une vieille amie
Et tous ces instants éprouvés, ressentis, vécus intensément
Rappelant de vivre pleinement l’ici et maintenant

Et ses mots tels des rendez-vous et des promesses puisant dans un passé inépuisable
Alors ne pas attendre Un an après
Pour rencontrer Aux quatre coins du monde
Une poignée de gens et Mon enfant de Berlin

Publicités

3 réflexions sur “Jeune fille, Anne Wiazemsky

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s