Incipit – La poésie sauvera le monde, Jean-Pierre Siméon

J’ai fait une pause dans ma lecture des Souvenirs pieux de Marguerite Yourcenar. Si ses mots m’accompagnaient parfaitement lors de mes trajets en transport en commun, j’éprouvais le besoin de légèreté, d’une lecture ancrée dans le présent, celui du XXI ème siècle et plus dans le passé.
Je me suis tournée vers l’un de mes livres-cadeaux. Un court essai, un manifeste sur la poésie, celui de Jean-Pierre Siméon nous démontrant que seule La poésie sauvera le monde, le monde d’aujourd’hui.
Si j’étais déjà consciente du pouvoir de la poésie et savais la lire tout en la comprenant, si je suis consciente de certaines réalités de l’univers qui m’entoure, Jean-Pierre Siméon m’offre un regard plus détaillé, plus défini et surtout pose des mots, là où j’en manque.
Toujours entrain de le lire, je sais qu’une deuxième lecture me sera indispensable. Je vous laisse en découvrir les premières lignes, l’incipit :

« La poésie sauvera le monde, si rien le sauve. Au reste, elle le sauve chaque jour de son indignité. Je n’ignore évidemment pas ce qu’immanquablement va provoquer de ricanements et de sarcasmes une telle assertion. C’est à l’aune du mépris dans lequel on tient la poésie en France depuis quelques décennies et à proportion de l’idée très généralement partagée que l’on se fait de ses enjeux, y compris parmi l’élite intellectuelle qui la tient au mieux pour un cas particulier de la littérature et au vrai si dérangeant qu’elle agit à son égard comme avec un enfant handicapé qu’on cache dans la chambre du fond et dont on ne parle qu’à voix basse. Prétendre, prétendre, pensez donc, une chose pareille, que la poésie sauvera le monde s’il peut l’être, fera d’autant plus s’esclaffer les esprits sérieux que c’est justement leur esprit de sérieux, emblème de la dernière modernité en date (on sait que les modernités se suivent et se ringardisent mutuellement), qui a frappé d’interdit toute visée poétique autre que l’esthétisation du négatif, témoin, paraît-il, d’une lucidité enfin conquise sur cinq mille ans d’enfantillages humanistes. »

Incipit ou Premières lignes
le rendez-vous dominical de Ma Lecturothèque.

Publicités

20 réflexions sur “Incipit – La poésie sauvera le monde, Jean-Pierre Siméon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s