Si on parlait de… problèmes de lecteurs

Si on parlait de…
Ou le rendez-vous du deuxième dimanche de chaque mois de La tête dans les livres
On discute « de livres, de vie bloguesque, de tout et n’importe quoi… le but étant de pouvoir échanger son point de vue en toute simplicité. »

©La tête dans les livres
©La tête dans les livres

En ce dimanche, on aborde les problèmes de lecteurs.
Et il est vrai que j’en ai plusieurs…

* lire plusieurs livres en même temps
* ou n’en avoir aucun entre mes mains
* acheter un/des livre/s quand mes étagères sont déjà pleines
* ou vendre les non-lus

Actuellement, j’oscille entre les deux premiers : variable selon les semaines, mes envies et mon humeur. Ainsi, quand je ne suis pas en train de Philosopher et méditer avec les enfants (Frédéric Lenoir), les Souvenirs pieux de Marguerite Yourcenar se mêlent à la Petite philosophie à l’usage des non-philosophes (Albert Jacquard), et quelques fois je vais en Excursions dans la zone intérieure de Paul Auster.
J’ai souvent aimé lire plusieurs livres en même temps, même si le désintérêt pour une histoire me pousse à ouvrir celle d’à côté, mais quand elles sont trop nombreuses, je cesse de tourner les pages, pose tout dans un coin et m’en vais à la librairie en trouver une plus captivante. Et là, je deviendrais presque une acheteuse compulsive.
Il y a quelques années, durant un été, j’achetais pas loin de dix livres par semaine. Un manque à combler. Un besoin d’évasion, un grand besoin. Posséder. Savoir que j’avais des choses à moi, à défaut de…
Au fil des saisons, j’ai cessé par manque de place, et surtout par prise de conscience. Combien de temps me faudra t-il pour tout lire ? Je ne savais pas. Je connaissais (et connais) juste ma lenteur pour une lecture. J’ai donc ralenti ma cadence jusqu’à lâcher-prise et en arriver à presque tout vendre !
Incroyable ! Moi, qui ai toujours gardé tous mes livres, me voilà prête à m’en débarrasser sans état d’âme, aucun. Est-ce un vrai problème, quand j’en achète de nouveaux ? Juste une envie : en avoir moins d’une centaine, une belle bibliothèque, ma petite bibliothèque de trésors appréciés, sélectionnés, à garder, regarder et à relire (peut-être).

Merci à elle,
celle qui a la tête dans les livres,
pour ce thème inspirant.

Le point de vue de…
L’évasion par la lecture / La tête dans les livres / Les sortilèges des mots

Publicités

13 réflexions sur “Si on parlait de… problèmes de lecteurs

    1. Au début, j’en avais un également et puis, ces livres n’avaient pas été des coup de coeur et les garder sans envie de les relire un jour… À quoi bon ? À présent, je me sens libérée. Quand je vois des photos de bibliothèques immenses, cela ne me fait pas envie.

  1. Alors pas encore atteint cette Sagesse! 😉
    Mais pour la Poésie c’est vrai en tout cas je n’attache pas d’importance au recueil une fois extraits les poèmes qui m’ont touchés . et de toutes façons je ne lis plus pratiquement que de la Poésie.. une drogue! 😉
    Bonne lecture Eléonore 🙂

    1. Quelle sagesse ? Celle de vendre ses livres ?
      Mes seuls livres gardés sont mes recueils de poésie (ils sont peu nombreux) et mes romans d’enfant (Flammarion collection castor poche).
      Mes lectures sont variables, mais les romans, ce fut durant mon enfance et adolescence, aujourd’hui je lis les autres (les non romans).
      Lire un seul genre, cela ne m’est pas arrivé et doute que cela se produise.
      Bon dimanche et bonne lecture à toi !
      Bises.

    1. Oui 😊
      A chaque âge ces lectures
      Moi BD SF mais jamais ou très peu de romans ..ça élimine 70% des livres 😂
      Puis avec l âge 😁développement personnel philosophie spiritualité. ..mais sans progrès notables 😕
      Et depuis 10 ans Poésie. .jusqu’à la fin je pense 😊

  2. J’ai vraiment beaucoup aimé ton article! Comme quoi, nos problèmes peuvent évoluer. En tout cas, j’ai beaucoup de mal à lire plusieurs livres en même temps, c’est vraiment très rare que je le fasse et j’ai remarqué que souvent j’apprécie mieux mes lectures lorsque j’en ai qu’une seule à la fois.
    Merci beaucoup pour ta participation!

  3. Il faudrait que je fasse de même avec mes stylos-plume… bien que j’ai cessé d’en acheter d’autres, neufs ou usagés. Quant aux livres, j’ai une règle : si je veux m’acheter un livre, il faut que je vende un de ceux que je possède déjà. Mais, le problème, c’est que je suspends cette règle quand je voyage. Heureusement, je peux poursuivre une autre lubie : les marque-page. J’en ai probablement des dizaines, des centaines… et j’en trouve partout, dans mes carnets, mes journaux, mes livres bien entendu, etc…

    1. Les stylos-plume : longtemps que je n’en ai pas utilisé un. Je songeais à y revenir, mais toujours hésitante. Quant aux marque-pages, j’en ai quelques uns également, mais j’utilise toujours les mêmes !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s