Inspirations 12.26.16

Paris sous la grisaille, ce matin… paraît-il, selon elle… Lumière voilée, vue depuis les toits… et c’est le manque de Paris… et les souvenirs d’une soirée, d’une matinée… Capitale !
Il écrit nostalgie, son agacement… et dans le fond, en fond, raisonne… il a raison… résonne cette voix qui s’est définitivement tue, il y a un mois… me tourner vers Eux… leur “dire” mon manque, mon ignorance… leur annoncer la venue d’Eve… et devant cet écran, parée de tristesse, je tourne et retourne de possibles explications… sans réponse, je m’en vais aux origines, aux racines… aucune explication… je reste sans réponse. Rien ne sonne, ni résonne… aucun mot… je deviens absente, fantôme, inexistante… C’est difficile ces Noëls sans eux, sans nouvelles d’eux… C’est difficile… douloureux… Doux et lourd à la fois, c’est bien ça.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s