Les mots, Jean-Paul Sartre

“J’ai commencé ma vie comme je la finirai sans doute : au milieu des livres.”

Jean-Paul Sartre
Incontournable pour les littéraires
La nausée ou Huis clos sont passés entre leur mains
Dans les miennes, Les mots ont coulé
Mais je reste sans à la fin de ma lecture

Qui suis-je pour écrire sur Les mots ?

Retenir simplement :
l’absence de son père, la présence de son grand-père (maternel),
l’amour de sa mère, son amour des livres, de l’écrit, de la lecture,
sa comédie, son imagination…
Et peut-être comprendre
son besoin d’évasion, de rester dans son monde…

Les mots m’emportent, me transportent et me laissent, me délaissent…
Je reste sur l’autre rive à les regarder voguer
Quand j’ose me jeter à l’eau, ils me rejettent
Ailleurs, j’irai comprendre
L’être et le néant
Ou L’imaginaire
Il me restera à découvrir L’idiot de la famille
et bien d’autres écrits de Sartre.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s