Béatrice Bastiani-Helbig, Les voix du printemps

Un peu avant minuit
Dans la nuit
De l’été
J’entends encore
Les voix du printemps
de Béatrice Bastiani-Helbig

Il te faut quitter la ville
et ses bruits et sa fureur,
apprendre la lenteur
et le rythme tranquille
des grands arbres et des fleurs,
et enfin prendre le temps
d’entendre
les voix du printemps.

Les herbes qui frémissent,
caressées par la brise,
le murmure du ruisseau
et le chant des oiseaux,
le roucoulement de la tourterelle,
les bruits minuscules
des insectes dans les fleurs,
le sautillement furtif
dans les feuilles sèches du chêne
d’un jeune merle
en quête de pitance.

Et ton chant intérieur.

Et le silence…

(Lu, avant de vous le partager, chez arbrealettres)

Publicités

4 réflexions sur “Béatrice Bastiani-Helbig, Les voix du printemps

  1. Passe le Vent
    Passe le Temps
    Alors Passons ces Voix de Poésie
    Mais aussi ces bruits minuscules et ces murmures
    qui nous parlent étrangement familiers
    par dessus nos murs de Solitude
    La Vie en sera moins dure 🙂
    Merci Eléonore et Merci Béatrice 🙂
    Belle Journée..; Poétique! 😉

  2. En cette fin d’année scolaire pleine de réunions et de préparations, de dossiers à constituer et de rendez-vous divers,ce poème m’a touchée en plein coeur .Merci!Pensées bretonnes de Sylvie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s