Ernest Prarond, Les quais savants

Soleil printanier
La route nous emmène vers eux
Regards furtifs
Sourires rendus
Et le silence
pour mieux écouter
Jazz
Mais je cherche des mots
Ces mots aimés par nous deux
Des vers que je vous offre

Le livre ouvre sa page et la fleur sa corolle. 
Du livre et de la fleur le vent prend la parole, 
Fond l’antique savoir dans l’odeur du matin, 
Et, son rythme ainsi fait, le porte au mont latin.

Les quais savants d’Ernest Prarond

Publicités

2 réflexions sur “Ernest Prarond, Les quais savants

  1. Soleil Caresse
    des mots Poésie
    Douce brise amie
    Insuffle infinie Tendresse:
    De Couleurs de Sons et de Parfums
    Qui miraculeusement nous répondent enfin
    😉
    Merci pour ce dimanche en P’Oasis 🙂 😉 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s