Avant-hier, c’était l’hiver…

“ J’ai laissé filer les mois
Et je laisse derrière moi
cet hier
mon hiver ”

Trois mois loin de vous… toujours ce silence, cette absence et ce manque… pensées pour panser… espérer et vous imaginer… vous êtes loin… trop loin de moi // trois mois auprès de Vous… encore… Le Winch notre premier Noël avant l’heure, au premier jour de l’hiver… regards croisés, sourires échangés… et les rires et les mots… lui écrire sur le coin de la table… revenir auprès de Vous… un air de fête plane // et eux… les revoir… café, chocolat, poire et sourires… visages heureux… je reste quelques heures… une nuit et je pars // Vous rejoindre à La Traboulerie … vous retrouver… trouver une crèche éphémère en rentrant… belle surprise… Homme sweet homme // réveillon… vous êtes loin… trop loin de moi. où êtes-vous ? que faites-vous ? // Fête pour nous… émotions et sensations… nos yeux pétillent, nos sourires illuminent cette soirée… étincelle… à vivre chaque instant auprès de Vous, c’est revivre… renaître… n’être que moi en cette Saint Sylvestre… loin du passé : fermer le livre… éteindre 2015 // nouvelle année… Happinez… et toujours des projets plein la tête // semer sur les feuilles bientôt colorées, encrées par nos mots… envolés les maux, restent la pureté et la simplicité de notre Amour // continuer de vivre ce quotidien où vient le plaisir de partager notre bonheur // les revoir… les inviter… premier jour du mois… premier jour de l’année // les semaines filent… passent les heures de solitude, de réflexions… méditation… Celui qui tourne son regard vers l’intérieur s’éveille (Carl Gustav Jung) : éveil en moi… réveil auprès de Vous // manqué de retourner au lycée mais pas à l’université // hésiter et puis… oser… tout s’éclaire… ma voie se libère… Jamais un hiver, aussi rigoureux fut-il, n’a empêché les roses d’éclore en été (René de Masny) // retourner vers mes premières amours… quelques heures et y rester // m’effacer irl… réellement, je me relève et me révèle… espoirs et rêves n’étaient qu’en sommeil // et toutes ces tâches suspendues ?! L’élan revenu… me remettre en route sans elle… Lady Sings the Blues se tait, sa voix ne m’accompagne plus ni même ses mots // et le temps s’accélère… les jours filent à vitesse grand V… chaque minute loin de vous… loin de Vous me semblent une éternité // sur la route… les revoir et leur dire au revoir d’une certaine manière… faire et puis me taire… ne pas regretter ni oublier les larmes, la panique, la pluie et… dans le noir Vous revoir… et dans vos bras me blottir // repartir… faire route ensemble vers le ciel gris de Paris… eux : les rencontrer… Taizé Vous et moi… sur le retour : le soleil // filer encore le parfait amour chaque jour // et les semaines s’envolent dans la fraîcheur de l’hiver… laissant tous ces bonheurs sur cet hier… sans jamais vous oublier…

Moi après mois a pris fin avec mes souvenirs de décembre
Je vous offre à présent mes saisons
Naturellement…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s