Inspiration 12.4.15

Combien sont-ils à s’enfuir dans ces vies ?
Combien sont-ils à fuir leur vie ?

Tous ces fils d’images et de mots, toute cette vie sous nos yeux ; tout défile. Des bouts de lui, des morceaux d’elle, eux en fragments : instants figés à jamais.
D’un endroit, d’une phrase : on devine ou au premier coup d’oeil : on sait.

Quelques mois d’une vie. Inconnue.
Laisser une trace de ses émotions, de ses sensations, ici ou là, là-bas et ailleurs.

Et partir…
La lumière a fuit. Vient la nuit.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s