Une Blonde à Manhattan, Adrien Gombeaud

Été 2012. Août. Le 5 : les cinquante ans de la mort de Marilyn Monroe.
Elle me revient son image sur le mur de ma chambre d’adolescente. Noir et blanc. Habillée d’un tutu au décolleté généreux, son regard semble triste. Photographe Milton Greene. Elle revient son image en une des magazines, des journaux, on ne compte plus les numéros spéciaux et les livres. Parmi eux…

Une Blonde à Manhattan. Éditions 10-18. Auteur : Adrien Gombeaud.
Printemps 1955. Mars. New-York. Marilyn Monroe fuit Hollywood.
Être auprès d’elle, tout près d’elle, accompagnée d’Ed Feingersh, photographe qui la suit pendant une semaine dans son quotidien. Norma Jean est là, Marilyn semble vouloir s’effacer ou donner une autre image.

Été 2015. Août. Le 5. Que me reste-t-il de ma lecture ?
Tout et rien. Ou l’essentiel.
Des sensations et des émotions.
Des images en noir et blanc.
Deux destins mis en parallèle.
Et garder Marilyn auprès de moi
Ne plus la quitter.
Il reste…
Un livre ancré en moi.
Un livre que je n’oublie pas et n’oublierai pas.

Un court message
Tel un clin d’oeil
Pour l’auteur,
Adrien Gombeaud.
Merci
D’avoir remis Marilyn sur ma route,
De me l’avoir fait connaître,
Et de me l’avoir fait aimer
Et de continuer, aujourd’hui.

Publicités

6 réflexions sur “Une Blonde à Manhattan, Adrien Gombeaud

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s