Le grand saut, peut-être …

A trop me retenir, je n’écris plus. Rien. Et n’écris sur rien.

Je ne sais pas. Si, je sais trop. Trop d’idées, trop d’envies, trop de doutes, trop de lâchetés ou trop d’échecs pour en ravoir un seul, alors, je me tais.

Silence.

Et c’est ainsi que je m’éloigne, disparais … me renferme pour réfléchir. Réfléchir à quelle idée choisir, à quelle envie assouvir ou quel risque prendre.

Rien.

Et si, finalement, je faisais le grand saut ?

Bientôt ! (J’espère)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s