Paul Verlaine, Pour E…#poésie

Et même si c’est tôt, trop tôt ou trop tard, il est l’heure pour la douceur des mots qui cache la douleur des maux.

Paul Verlaine
Pour E…

J’aime ton sourire
Qui m’accueille si
Gentiment ! Ainsi

Le soleil salue
L’humble fleur des champs
Échappée aux gens.

J’aime tes yeux d’ombre
Et de clarté, beaux
Comme des tombeaux

D’enfants et de vierges
Et j’aime les coins
De ta bouche moins

Aimables que drôles
Pour si bien baiser
Moi, pour l’apaiser,

Et j’aime ton âme
Qui ne m’aime pas
Jusques au trépas.

Et que de logique
Dans l’abstention
De cette action,

Car j’aime ta vie,
Et la mienne aussi,
Mais pas tant ainsi.

Dimanche se lève, mais c’est l’heure de me coucher.
Belle nuit ou bonne journée.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s