Inspiration acrostiche 12.18.14 – Tristesse

Tout avait été dit et écrit,
Rien n’avait été oublié.
Inoubliable, ce
Souvenir de
Toi,
Et je reste là,
Sans savoir pourquoi,
Sans savoir si …
Ecrire encore malgré la …

Tristesse. Retenir ses pleurs et sa tristesse. L’écrire comme pour s’en défaire et se dire qu’elle reste au fond de soi. On sait Savoir où est la source de cette tristesse, cette crainte et angoisse.
Entendre les cloches et se dire … rien. Effacer les mots, retenir les suivants, entendre le train au loin. Cesser la danse des doigts sur le clavier. Prendre la souris et publier.

(14 sept. 2014 au matin, corrigé le 18 déc. 2014, aux lueurs de la lumière artificielle)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s