Vivre ou mourir #citation

Les jours filent emportant avec eux, les semaines.
Absence.
Silence.

Et puis, l’un dit …
Stewart Lewis dit/écrit dans Sept messages pour mes 15 ans (De La Martinière Jeunesse, fiction. Octobre 2013)

《 Je ne pouvais pas pleurer. Je me souviens d’avoir contemplé mon reflet dans le lac en pensant à Narcisse, mort d’être tombé amoureux de son image. J’aurais pu mourir, moi aussi, parce que la perspective de vivre sans quelqu’un qu’on aime, c’est comme si des mains géantes vous empoignaient le cœur pour le serrer, le serrer, jusqu’à ce qu’il ne vous reste que le souvenir du bonheur. 》

Doux lundi à toutes et tous.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s